<<<

Des briques et des hommes (Of Bricks and Men)

Quand Stéphane Rémillet et Frédéric Roussel de l’agence de paysage Forr m’ont proposé de photographier la Cité des Electriciens pour mettre en images leur travail sur les jardins de la cité, j’y ai vu l’occasion d’adopter un nouveau point de vue sur cet ensemble d’exception. 

 

Comment mettre en valeur le paysage et les végétaux sans faire abstraction de l’architecture tant les deux sont liés ? 

 

Réhabilitée de manière remarquable par l’agence Philippe Prost et l’agence Forr jusqu’en 2019, la Cité, créée au milieu du 19e siècle, est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, au même titre que l’ensemble du bassin minier, et monument historique. Les jardins reflètent la vie des mineurs et restituent la trame des anciens jardins. Ils se déclinent en différents espaces : jardins partagés, jardins pédagogiques, potagers et aires de jeux. 

A la veille de l’été, je suis donc retourné à Bruay après une première visite à l’automne. Le site comprend un gîte, cela m’a permis de dormir sur place. La lumière dorée du soir et les premières lueurs de l’aube m’attendaient. 

 

Tant de couleurs font le bonheur du photographe que je suis : dans la lumière dorée, les briques rouges semblent surchauffer et le contraste avec le vert tendre des jardins en fait un lieu indubitablement photogénique. Les heures passées à déambuler dans les allées de ce labyrinthe de briques, l’appareil photo autour du cou, ont achevé de me convaincre qu’une visite à la Cité des Électriciens était une étape incontournable sur les chemins du bassin minier.

 

Architecte  / architect : agence Philippe Prost

Paysagiste / landscaper : agence Forr

 

 


When Stéphane Rémillet and Frédéric Roussel from the landscape studio Forr asked me to photograph the Cité des Electriciens to illustrate their work on the gardens of the city, I saw the opportunity to adopt a new point view of this exceptional ensemble.

 

How to highlight the landscape and the plants without disregarding the architecture as the two are linked?

 

Renovated in a remarkable way by the Philippe Prost studio and the Forr studio until 2019, the Cité, created in the middle of the 19th century, is classified as a UNESCO World Heritage Site, in the same way as the entire mining basin, and historical monument. The gardens reflect the life of the miners and restore the framework of the old gardens. They consist of different spaces: shared gardens, educational gardens, vegetable gardens and playgrounds.

 

On the eve of summer, I therefore returned to Bruay after a first visit in the fall. The site includes a bed and breakfast, which allowed me to sleep on site. The golden light of evening and the first glimmers of dawn awaited me.

 

So many colors delight the photographer that I am: in the golden light, the red bricks seem to overheat and the contrast with the soft green of the gardens makes it an undoubtedly photogenic place. The hours spent wandering the alleys of this brick maze, camera around my neck, convinced me that a visit to the Cité des Électriciens was an essential stopover on the paths of the mining basin.